• Voici des clichés des Duesenberg Model A et Model X.
    Voir la galerie

    votre commentaire
  •  

                    Lorsque la Première Guerre finit enfin, les frères Duesenberg décidèrent de construire une voiture destinée au grand public. C’est ainsi que naquit dans leur têtes le futur Model A. La marque déménagea de son usine habituelle pour aller s’installer près d’Indianapolis.

     

                    Leur modèle fut présenté pour la première fois au grand public au Salon de New York de 1920. La foule connaissait les prouesses qu’avait accomplies Duesenberg en course, et ils étaient assez excités de pouvoir conduire une voiture aux réelles performances sportives. Les ingénieurs avaient fait attention aux performances, raison pour laquelle le A était munie de 88 ch. et de plusieurs éléments en aluminium qui en faisait une voiture plutôt légère.

                    Le Model A fut le premier modèle de toute l’industrie automobile étant doté d’un V8 en ligne produit en série. C’est ainsi qu’elle était considéré comme une voiture très avancée techniquement et, par conséquent, très cher. Duesenberg eu ainsi quelques clients renommés tels que Rudolph Valentino ou Tom Mix.

                    La voiture avait fait ses preuves en montrant qu’elle la plus rapide disponible sur le marché à son époque, et la voiture collectionnait les podiums en course. Mais les clients habituels de Duesenberg ne trouvaient pas cette voiture assez sportive. Même si la marque était appréciée en course, le modèle de route ne se vendait guère. Trop couteux pour ceux qu’ils le voulaient tel qu’il était, et pas assez performant pour ceux qui pouvaient ce le payer. Voyant les ventes chuter, August décida de réagir.

                    Il eut l’idée de construire un modèle plus sportif, nommé Model X. mais la clientèle était déjà désintéressé de Duesenberg et très peu de X sortirent de l’usine. C’était une voiture aux bonnes performances mais au prix faramineux. Lorsque Cord reprit en main la marque, ils sortirent en association le Model J, qui fit immédiatement de l’ombre aux A et X.

     

                    Aujourd’hui, seulement une douzaine de Model A sont encore en état de marche. L’un d’eux a été mis en vente aux enchères récemment mais même la plus haute enchère n’a pas pu remporter le prix minimal. Seulement cinq Model X quand à eux sont encore vivants, l’un d’eux est sous les soins du consciencieux Jay Leno. Même aujourd’hui, ces modèles sont sous-évalués, notamment à cause de leur petit mais brillant frère, le Model J.

                     Duesenberg Model X RoadsterDuesenberg Model X Roadster


    votre commentaire
  •  

                    Frederick et August Duesenberg fondèrent la Duesenberg Automobile & Motors Company Inc. en 1913 à Des Moines en Iowa, Amérique avec l’intention de construire des voitures de sport. Frederick, né en 1876, et August, né en 1879, sont originaires tous deux Kirchheide en Allemagne. Ils apprirent la mécanique et construisirent quelques voitures expérimentales.

                   

                    Ils vinrent donc en Amérique, où leurs voitures, entièrement assemblées à la main, eurent un franc succès. Les Duesenberg acquirent ainsi un bon palmarès au Indianapolis 500 miles où ils finirent 10ème en 1914, puis premier en 1924, 1925 et 1927. Pendant la Première Guerre Mondiale, les deux frères eurent l’idée de construire des avions mais cette pensée fut vite oubliée grâce à la fin de la guerre. En 1921, une Duesenberg permit  à Jimmy Murphy d’être le premier Américain à gagner le Grand Prix de France.  

                    C’est peu après la Première Guerre que Frederick et August commencèrent à construire des voitures destinées à la route normale. Le Model A fut donc leur première création du genre. La voiture étant largement avancé, son prix était tout aussi énorme que ses progrès techniques. Le modèle n’eût pas énormément de succès, et c’est au bout de plus de six ans que la production cessa. Il créèrent ensuite le Model X, version plus rapide du A. mais celui-ci eut encore moins de succès, et aujourd’hui, seulement cinq modèles sont encore vivants.

                    Errett Cord racheta l’entreprise en 1926. Lors de sa première rencontre avec Frederick, il mit celui-ci au défit de construire la meilleure voiture du monde. Il voulait qu’elle soit la plus grosse, la plus luxueuse, rapide du monde entier. Il voulait qu’elle batte même les marques les plus réputés d’Europe. Et c’est ainsi qu’au bout de vingt-sept mois, Fred créa le Model J. August était mis à l’écart par Cord, mais il construisit les prototypes de course de Duesenberg. En 1928, la J entra en production. Mais à cause de la crise qui intervint peu après, le modèle n’eût pas le succès escompté. La marque se rapprochait peu à peu de sa disparition. En 1937, Duesenberg n’existait plus. Malgré de nombreuses tentatives d’August pour faire revivre la marque, celle-ci ne reviendra pas sur le marché.

     

                    Aujourd’hui, Duesenberg est une marque énormément appréciée des collectionneurs fortunés. Un Model J a récemment atteint la somme de 10 millions de dollars aux enchères. Les Duesenberg sont fréquemment exposées dans des musées dédiés à l’automobile et c’est aujourd’hui un symbole de l’automobile de luxe ancienne.

     

                    

    Duesenberg logo

    August et Frederick Duesenberg (gauche à droite)

     

        


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires